Memorandum du CWEHF 2019-2024

Le CWEHF publie son Memorandum en vue des élections législatives, régionales, communautaires et européennes du 26 mai 2019.

Depuis 1995, l’égalite hommes-femmes constitue l’un des axes prioritaires de l’Union européenne. Depuis cette date, la Belgique s’est attelée a mettre en oeuvre les directives impulsées par l’Europe. Les Régions ont également avancé sur cette thématique. La Wallonie a promulgué, le 11 avril 2014, un décret dit « Gender mainstreaming ». Ce décret vise a garantir l’intégration de la dimension de genre dans toutes les politiques relevant de la Région wallonne. La présente législature a mis en place un premier plan wallon « Genre » qui a fait l’objet d’un rapport d’évaluation au mois de février 2019. Dans le cadre de cette évaluation, mais aussi parce que les conditions de vie des Wallons et des Wallonnes sont largement dépendantes des décisions prises aux autres niveaux de pouvoir (la Féderation Wallonie-Bruxelles, le Fédéral ainsi que l’Union européenne), le CWEHF a décidé d’élaborer un memorandum. Ce document rassemble les grands enjeux en termes d’égalite entre hommes et femmes afin que ceux-ci puissent être inscrits dans la Déclaration de Politique Régionale du prochain Gouvernement wallon et également relayés par ce dernier aux autres entités. A travers cette publication de près de 40 pages, le CWEHF avance une série de recommandations en vue de promouvoir l’égalité hommes-femmes. Un premier chapitre est consacré à des propositions transversales : la création d’un poste de Ministre des Droits des femmes à tous les niveaux de pouvoir, qui serait attaché au Ministre-Président de manière à garantir la transversalité de la dimension de genre par son pouvoir de coordination; la mise à disposition de statistiques ventilées selon le sexe et la production d’indicateurs de genre ; la lutte contre les stéréotypes sexués dans les campagnes d’information et de promotion ; le Gender budgeting.

Une série de propositions thématiques sont ensuite présentées, déclinées suivant les différents niveaux de pouvoir. Ces recommandations portent sur : les violences conjugales, intrafamiliales et les violences faites aux femmes ; la politique de l’enfance et de l’accueil des enfants ; les allocations familiales ; les personnes âgées ; les personnes étrangères ou d’origine étrangère ; l’emploi ; la formation professionnelle ; l’insertion socio-professionnelle ; la recherche et l’innovation ; le logement ; la mobilité ; la santé et enfin, la représentation politique équilibrée.

Le memorandum du CWEHF a été adressé aux responsables politiques et largement diffusé.

 

Publicités